• Delphine Bourdais

Mon cheval ne va pas bien... et moi ?

Le cheval guérisseur… où quand votre cheval vous dit que VOUS n’allez pas bien en étant « malade ».


Il y a quelques semaines, je suis allée aux Conférences équestres (https://conferences-equestres.com), organisées en Belgique. Le cycle avait commencé par une journée sur les soins alternatifs chez le cheval pour se terminer par une journée intitulée "le cheval guérisseur". Lors de cette journée nous avons abordé avec les intervenants entre autres la gestion du stress, la respiration et son impact sur nous et notre cheval.


Il existe actuellement un nombre croissant de coaches qui utilisent le cheval comme aide à la prise de conscience de certains de nos comportements. Cela peut être utilisé en hypothérapie pour les personnes handicapées, ce qui est sans doute le plus connu du grand public mais le cheval nous aide aussi d’une autre façon. Certains collaborent avec le cheval pour la gestion de burn-out, de libération émotionnelle, et même de team bulding (petite annonce pour une amie qui vient de se lancer, www.horsebuilding.be).


Le cheval est miroir de nos émotions, il vit dans le ici et maintenant, ne juge pas. C’est une éponge émotionnelle qui capte nos états d’âme à plusieurs mètres.


Ceci commence à être admis parmi les cavaliers et les gens de chevaux.


Mais aujourd’hui je voulais vous parler d’autre chose…. Aller encore plus loin.


En tant que praticienne en shiatsu je suis souvent appelée parce que le cheval « ne va pas bien » et que les traitements vétérinaires n’ont pas vraiment amélioré la chose ou que le propriétaire veut apporter un soutien au cheval d’une façon plus holistique. Je suis aussi parfois conseillée par un ostéopathe car d’un point de vue structurel tout va bien, le problème étant plus émotionnel...


Quand je vois ces chevaux, il s’agit parfois d’un problème qui leur appartient totalement comme un sevrage mal vécu, une séparation d’un compagnon de prairie (voir d’un ancien propriétaire), des conditions de vie non adaptées à lui, parce qu’il s'autorise enfin à lâcher avec vous ce qu'il contenait en lui depuis des années avec ses anciens propriétaires… mais parfois – et plus souvent que vous ne le pensez cher lecteur - le problème est le reflet du… cavalier. Et c’est là que cela devient compliqué pour nous, les praticiens en shiatsu, parce que nous sentons ces choses mais nous ne sommes ni médecin, si psychologue (sauf peut être qques exceptions qui ont bien de la chance).


Dans ce cas, on a beau faire plein de séances, on va juste améliorer ponctuellement l’état du cheval, lui permettre d’évacuer ce trop-plein émotionnel. C’est déjà énorme. Mais les problèmes de santé reviennent toujours. On dit alors que le shiatsu ne marche pas, que la personne est incompétente, on se plaint de notre cheval « qui les accumule »… Peut-être. Le shiatsu, ou tout autre pratique énergétique, stimule les défenses et les capacités d’auto-guérison du corps, ouvre des portes, permet à l’énergie de circuler à nouveau… mais n’impose rien. Certains humains trouvent inconsciemment un intérêt à rester malade, certains chevaux aussi. Ils ont un message à faire passer et cela passe par leur corps.




Chers propriétaires de chevaux, lorsque rien ne va, que vous dépensez des sommes folles dans les compléments et autres produits de soins, les vétérinaires, que vous demandez 10 avis ostéos, que les techniques complémentaires comme le shiatsu ne marchent pas… regardez un peu en vous et soyez honnêtes avec vous-même.



Dans certains couples cavalier-cheval, les ulcères du cheval sont liés à l’état émotionnel de son humain, les sarcoïdes ou la dermite peuvent être une évacuation cutanée par le cheval de problèmes chez son humain (deuil non digéré, tristesse, séparation de couple…)… Ce ne sont que 2 exemples qui peuvent vous parler, mais il y a aussi tout un panel de manifestations chez le cheval lié au manque de lâcher prise de son cavalier, son incapacité à trouver un chemin dans sa vie, à prendre des décisions, à assumer ses peurs… et à la manifestation des différentes « blessures de l’enfance » (allez un peu demander à votre ami internet de vous éclairer sur ce sujet). Vous ne pouvez rien leur cacher, alors plutôt que de dépenser toutes vos économies dans un nombre incalculable de compléments et de soins divers… aller chercher un peu en vous.



Le shiatsu existe aussi pour les humains, ainsi que d’autres méthodes de libération émotionnelle. Vous n’êtes pas obligé d’aller parler chez un psy si vous n’y arrivez pas, il existe tout un tas de techniques complémentaires pour vous aider à aller mieux, à régler de façon profonde ce problème. Je suis d’ailleurs certaine que vous le connaissez ce problème, vous avez cette petite voix intérieure qui vous le chuchote ou vous le crie, mais vous l’occultez de suite, vous la renvoyez au plus profond de vous. Cela marche souvent pour cacher le problème à vos proches, mais croyez-moi, votre cheval n’est pas dupe…


Il va sans dire que vous devez avant tout consulter un professionnel de santé lorsque votre cheval à un problème. Mais une fois que tout est mis en place niveau vétérinaire et conditions de vie du cheval… et que les symptômes persistent après de nombreuses techniques de soin, allez voir en vous ;-)



Alors... prenez soin de VOUS, votre cheval vous remerciera...



et parce qu'il faut bien une photo, je vous présente Kim, mon baromètre émotionnel. Je l'ai adopté il y a un an, et il m'a fallu du temps pour me rendre compte que si je n'étais pas totalement alignée et en paix avec moi même... il m'était impossible de l'approcher (parfois même avec un seau de nourriture... ça c'est quand vraiment je ne vais pas bien parce que c'est quand même un gros gourmand!)


1,976 vues

© 2018 - Delphine Bourdais

Delphine Bourdais

Shiatsu équin et humain

shiatsudelfe.com