• Delphine Bourdais

Un virus pour réapprendre l'essentiel ?

Et voilà… un virus arrive et nous confine chez nous… Je vois l'apparition d’un engouement pour tout ce qui pourrait améliorer les défenses immunitaires. Les huiles essentielles (utiles mais si compliquées à utiliser !) sont prises d’assaut et on a envie d’acheter plein de pilules miracles pour augmenter notre système immunitaire (et de PQ, mais c'est un autre débat).

Et pour couronner le tout, on stresse.... non certains en sont au stade suivant : la peur.


Booster ses défenses immunitaires, oui mais…comment ça marche ?

Quelles sont mes armes ?


spoiler 1: votre corps est une armée prête à intervenir

spoiler 2 : alimentation et gestion du stress sont vos armes de poing

Comment mon corps se défend ?


Notre corps est quand même assez bien fait pour assurer notre immunité face aux attaques de l’extérieur. Il y a bien sur des personnes parmi nous qui sont malades, qui ont un vrai souci de défenses immunitaires… et je ne suis pas médecin, je suis juste une biologiste qui s’intéresse de plus en plus à l’alimentation parce que ma vie personnelle a fait que je me suis rendue compte qu’elle était une des clés de voute de notre bon fonctionnement.



Tout d’abord je voulais rappeler que votre corps possède des barrières contre lesquelles des milliers de bactéries, virus et autres agents pathogènes se heurtent tous les jours…

Ce n’est pas sorcier, c’est au programme de l’enseignement secondaire en sciences de base. Ces barrières sont la peau, les muqueuses qui agissent de manière physique mais aussi chimique (sécrétions acides, sebum…) et biochimiques (nos bactéries amies qui vivent en symbiose avec nous). Une fois ces barrières franchies, notre système immunitaire se met en marche et une réaction inflammatoire normale se met en route. Un des signes que tout fonctionne correctement est la fièvre. Une fièvre modérée aide le corps à se débarrasser des pathogènes car fait mieux fonctionner notre propre système immunitaire et ne donne pas de bonnes conditions de températures aux pathogènes.


Une fièvre modérée est donc tout à fait acceptable, bien que très désagréable. Je parle ici pour quelqu’un qui est en bonne santé !! Je le répète, je ne suis pas médecin et je pense que certaines pathologies nécessitent une prise en charge rapide de la fièvre.



source image : ministère de la santé du Quebec


Donc, mon point de vue personnel (que je partage quand même avec certains spécialistes) est de laisser votre fièvre agir dans la limite du raisonnable et de na pas vous ruer sur les médicaments dès que vous dépassez 37.5°C. Cela vaut pour toute petite infection. C'est d'ailleurs une recommandation actuelle, pas d'anti-inflammatoires sans avis médical contre Covid19 (qui en plus doivent être pris en charge par votre foie, qui devra détoxifier le truc...).

Je vous passe ensuite le reste du cours sur le système immunitaire inné, acquis, les lymphocytes etc…


VOTRE CORPS A SES PROPRES DÉFENSES

LAISSEZ LE AGIR ET SOUTENEZ LE !


L’alimentation est votre première arme

Pour que le système immunitaire fonctionne bien, vous devez donner du bon carburant à votre corps, à vos cellules… C’est là que l’alimentation joue un rôle énorme.


En cette période de pandémie, si certains humains prenaient enfin conscience de l’importance de l’alimentation pour booster leur système immunitaire… ce serait déjà un énorme pas de franchi pour l’avenir.


- Privilégiez les fruits et légumes de saison, les produits animaux de qualité (je ne suis pas là pour vous dire si il faut ou pas en manger), les légumineuses (si vous les tolérez). Vous ferez vivre des familles de producteurs locaux, ce sera mieux pour la pollution et mieux pour vous…


- Évitez au maximum toute forme de sucre. Le sucre, les sucres sont insidieux. Ils entrent dans un circuit bien connu des neurologues, le circuit de la récompense, contrôlé par la dopamine. Bien utile pour nous avoir permis de survivre mais à double tranchant… car sensible à la dépendance. La molécule de sucre (pour faire simple) active ce circuit comme le font les drogues. On ressent un plaisir, mais on ne veut encore plus… Le sucre est aussi pro-inflammatoire. Bon ok vous n’aurez pas de grosse réaction inflammatoire mais votre corps sera en alerte.


- Evitez aussi au maximum le gluten et le lait de vache. De plus en plus d’études scientifiques montrent leurs méfaits sur le corps humain. Sans parler d’allergies, nous sommes tous plus ou moins intolérants… même si vous n’avez (encore) aucun signe. Le gluten affaiblit peu à peu vos intestins qui libèrent des petites molécules qu'on appelles cytokines et qui sont pro-inflammatoires. Une réaction en chaine pas super se met en route et on a ballonnements, intestins irritables, problèmes de peau, bref le système immunitaire s'affole ! En plus, le gluten, au final c’est du sucre 😉. Et le lait n’est pas fait pour les adultes, c'est fait pour les bébés animaux. Alors vous me direz que certaines populations vivent depuis des milliers d’années en mangeant beaucoup de produits laitiers, oui mais justement, depuis ce temps leur organisme s’est adapté. Le nôtre… apparemment pas encore.


Tiens, je vous mets un dessin bien compliqué sur le gluten ;-)



Notre alimentation et le mode de production actuel (sélection génétique des semences, pesticides…) a dénaturé nos aliments, notre sol. Il y a beaucoup moins de nutriments (vitamines et minéraux) dans ce que l’on mange… De plus en plus de nutritionnistes qui se tiennent à jour des avancées scientifiques nous conseillent de nous complémenter. La vitamine D serait déficiente chez presque 100% de la population, le Magnésium aussi, ainsi que le Zinc. Tous les 3 sont impliqués dans la réponse du système immunitaire.



Et évitez les produits transformés... mais si vous écoutez un minimum la télé, vous devez être au courant...



Je ne suis pas là pour vous faire un cours de nutrition mais je vous invite à vous renseigner sur la nutrithérapie, la médecine fonctionnelle…. Vous verrez comme une meilleure alimentation est très puissante pour faire fonctionner votre corps au mieux de ses capacités et donc votre système immunitaire !



La gestion du stress est votre seconde arme.

C’est un bien grand mot tout ça… Le stress. On entend ce mot partout (d’ailleurs actuellement on ne parle même plus de stress mais de peur…) et pourtant on n’a jamais appris à l’école à gérer notre stress…


Le stress est vital. Tout comme le circuit de la récompense a été vital pour nous en permettant à des comportements intéressants pour notre survie d’être renforcés dans notre cerveau, le stress nous a permis de survivre


Le stress :


  • Est un réponse physiologique normale du corps

  • Dépend de la perception qu’un individu a des pressions qu’il ressent => variable selon les personnes ! Un peu comme la douleur.

  • Dépend de la mise en mémoire d’évènements passés (amygdale – hippocampe)

  • géré par notre cerveau (cf joli dessin d'à côté)




Grosso modo, il y a 3 phases dans le stress



Phase 1 : ALARME

  • Votre organisme réagit à une attaque. Le cerveau envoie des infos aux glandes surrénales. Libération de cortisol et adrénaline par les glandes surrénales.

  • Notre système nerveux sympathique entre en jeu (sympa car il nous a aidé à fuir et survivre) : Rythme cardiaque augmente, muscles prêts à courir, vigilance accrue, hausse de la pression artérielle, transpiration… C'est incontrôlable !

  • Tout est mis en œuvre pour fuir, attaquer ou se figer (dernière option… quand la peur vous paralyse)


Phase 2 : RESISTANCE

  • Dure de plusieurs minutes à plusieurs heures…. Et peut devenir chronique si il n’y a pas de retour assez long à l’état normal.

  • Votre organisme continue de libérer de l’adrénaline et du cortisol.

  • L’amygdale, la stressée de notre cerveau, commence à imaginer des scénarios catastrophe en boucle et son copain l’hippocampe n’arrive plus à analyser, à calmer le jeu (ha mais t’inquiète c’est un bâton, pas un serpent)…

Normalement après la situation redevient normale => on repasse dans le fonctionnement du système nerveux parasympathique (je suis sure que vous aimez les mots compliqués - le parasympathique, c'est le mode "coool, trannnnquille").


Phase 3 : EFFONDREMENT

Si phase 2 trop longue, trop souvent sollicitée.


Problème de nos sociétés de la surper-performance : boulot, enfants, individus, au lit, sommeil, sport, alimentation… ou on doit tout le temps être parfaits et performants.


Les hormones cortisol et adrénaline épuisent l’organisme et bloquent la production de nouvelles connexions entre neurones et les affaiblissent : trous de mémoire, dépression, perte des moyens cognitifs (prendre des décisions, communiquer, sommeil perturbé, immunité insuffisante, troubles digestifs, musculaires…)


Ha enfin, on y est, l'immunité naturelle baisse si vous êtes stressés chroniques !

Phase 4 BURN OUT physiologique

les surrénales n’arrivent plus à produire de cortisol ! On n’arrive même plus à se lever et dans les cas très graves, le corps n’arrive plus à maintenir ses fonctions vitales…


Tout ça à cause du stress? un mécanisme inné sensé sous aider à survivre !!! super...





C’est bien beau mais comment ne pas stresser ?



Un conseil essentiel : ne pas vouloir contrôler ce qui est hors de sa volonté.


Exemple de l’embouteillage : ce n’est pas en vous énervant que la voiture devant va avancer, par contre votre amygdale va imaginer plein de scénarios catastrophes (en retard à la réunion, mon patron ne pas pas être content, je vais perdre mon emploi, ma femme/mon homme me quitte, c’est la fin….)



Lâcher prise sur ce qui est hors de la zone de contrôle



exemples :

C’est quand qu’on va pouvoir ressortir de chez nous ? Combien de sous je vais perdre avec ce confinement (dédicace aux indépendants comme moi), comment va se passer les examens des enfants de fin d’année, mon année universitaire, est ce qu’on aura des équivalences, des examens reportés, oui mais quand ? mince, je tousse c’est quoi ? pourquoi mon médecin ne répond pas ici tout de suite maintenant ???


Haaaa !!!! l’amygdale s’affole !!!!!



Technique simple de lâcher prise.


LA COHÉRENCE CARDIAQUE








La première fois que j’ai vu une nutrithérapeute pour des problèmes digestifs et de fatigue, elle m’a parlé de la cohérence cardiaque. Qu’est ce que mon cœur venait faire là dedans ??? Elle m’a demandé si j’étais stressée…. Ben non, je prends la vie du bon côté, je suis assez positive, je ne m’énerve pas trop, j’ai pas de patron à m’ennuyer… Oui mais vos surrénales sont épuisées, vous tenez au mental, mais ca ne va pas durer encore des semaines (avec le résultat de ma prise de sang sous mon nez, j'étais à la limite de la phase 4)

Bon ok, je vais aller voir mon Cœur (et mes bouquins de bio)


La théorie de la biologiste. La respiration c’est à la fois une activité consciente et inconsciente. En gros ce qui est inconscient relève du SN sympathique (stress) et conscient du SN parasympathique (cool attitude).


D’où l’outil de la cohérence cardiaque pour favoriser votre système nerveux parasympathique et faire taire votre amygdale qui ne fait pas la différence entre le vrai et l’imaginaire (vous avez la phobie des araignées ? tiens rien qu’en lisant ce mot je suis sure qu’elle s’est déjà affolée votre amie l’amygdale).


But : Synchroniser la respiration sur 6 fois par minute pendant au moins 5 minutes.


F A C I L E


  • Plus c’est long, mieux ça marche

  • Position assise ou debout, pas allongé

  • Plus simple que la méditation !

  • De nombreux bienfaits prouvés scientifiquement

  • Apaisement quasi immédiat, sur le long terme

  • Détente dans les 4h qui suivent par baisse du cortisol

  • Amélioration de la mémoire (cortisol bas… hippocampe peut traiter l’info sans l’amygdale met en panique)




Il existe plein d’applis GRATUITES pour vous aider. Moi j’aime bien Respirelax, on a juste à regarder la bulle qui monte et descend. Rien que ça, ça m'endors...


Utilisation :

  • matin, midi, soir

  • Avant un examen (juste avant, les 5 premières minutes devant ta copie)

  • Le soir avant de s’endormir

  • Dans le train, dans le bus (avec l’habitude, plus besoin de l’appli)

  • Après être allé sur les réseaux sociaux ou avoir vu le journal télévisé 😉




en conclusion...

Prenez soin de vous,

C'est le moment de revoir votre alimentation

C'est le moment de commencer la cohérence cardiaque (même un enfant comprend le principe)

C'est le moment de vous écouter, prendre soin de vous, de vos proches

C'est le moment d'écouter votre corps

C'est le moment de faire taire votre amygdale (ou de l'apprivoiser) ;-)



0 vue

© 2018 - Delphine Bourdais

Delphine Bourdais

Shiatsu équin et humain

shiatsudelfe.com